Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACANTARI

ACANTARI

Lou plesi de canta n'en Prouvençau


Les textes des confinés

Publié par Chorale ACANTARI sur 12 Mai 2020, 04:41am

Bonjour mestre, mestresso, e tambèn lis ami,

Andrièu a toujour de  bono ideio....... . 

Lou descounfinamen....... !

Nous vaqui depiei sièis jour descoufina e....., vaqui que sieu alassado...... . Pamens qu'ai fa per estre lasso.....? 

Dous mes que sieu plus sortido......e vaqui qu'aquelo semano ai un pau boulega....!

Ai lessa moun jardin e sieu ana en vilo...! Avieu perdu l'abitudo...... .

Aqueu me fa pensa que Reiniè Moucadel a forço resoun dins la leissoun 46, quouro dis que fau pas ana cerca bèn luen ço qu'avèn davans nautre, e qu'aquèu tems dou counfinamen nous a permes de faire uno pauso e, que se li circounstànci eron pas tant gréu, aquèu moumen ero un bon moumen, avèn pres lou tems de regarda, d'avaloura tout aquèu qu'es proche de nautre. Aven agu lou tems de legi, de faire dou manja un pau diferènt, de faire de jo, e tant d'autri causo ......,e subretout d'aprouficha de l'istant presènt. Vuei anan d'à cha pau reprendre nosti abitudo, urousamen, pensan tambèn d'avaroula chasco moumanet que de segur a toujour quaucaren de pousitiéu e prenèn forço suen de nautre lou covid 19 es pas encaro parti......

Poutoun Madaleno

Adieu,

Vaqui moun pitchot teste davala de ma testo.

Miracle sur la terro!
Miracle,miracle de veire lis ome-fourmigo toujours léu-léu subran devengu di cigalo plan-plan,plan-planet!!
Bonur d’aussi la pa de la vilo, d’escouta li cant dis aucéu, lou silènci di veituro!!
Bèu presènt! Presènt du cèu,de la bono maire,du bon dieu,d’un laboratori de la chino?
Lou sabe pas!
Depiei aqueli vacanço poudrian belèu chausi un autre biais d’estre?
La lébre o la tartugo?
Crese que la tartugo es lou bon chivau!
Aro risen,sian ancoufina!
 
Philippe
 

Counfinamen 2

 

Oh là là ! Gramaci i escrivan prouvençau André, Jorge, Andrée,madeleno, mestresso dèu estre countente de si élèvo

An ben travaia pendènt lou coufinamen.

Andrièu à l’oustau a ranja e tout debarassa.

Jorge subre la terrasso de sa fremo e à l’entour de sa bastisso per soun footing o  au Monoprix souto soun oustau. E subretout per escrieure li teste prouvençau que fan crida sa fremo.

Per quant Andrée es subretout la festo de Rampau e Pasco emé lou bon repas tradiciounau( iou ,agneu pascau e frago emé la chantilly

Enfin Madeleno ravi de la neissenço dou printemps émé li proumiero flour e lou soulèu en anen cerca quaucaren per manja à Celony

Per ièu ai plus ren fa despiei un mes e aier i coumença a neteja la bagnadou per li pichoun enfant

Mai deman es lou descounfinamen e anen prouvesi barula

E encor gramaci i leiçon  de reinié Moucadel di Maiano o Emmanuel Desiles o  teste di Jean Claude Roux

Reinié

 

Old up ! Old UP ?

Oh my dear !

 

Gilbert Molénat

--------------------

 

Escouto un pau Magali ; lou counfinamen coumenço de fini mai me semblo que sara qu'un fenestroun.

 

Poudras pas agué nost'aubado

Bord que sarié que marmelado

Que cantarian coume tarasco

Souto charloto emé li masco.

 

Te restara que de durbi la radio, coume iéu. E belèu que coume iéu n'auras de souspresso.

Escouto un pau ; n'en ai ausi uno bello !

Li senior se devrien d'èstre old up !

Me demandavo ço que poudrié s'escoundre darrié tau charabiat. S'ai ben comprés èro uno que fasié la reclamo d'uno assouciacioun  « Old Up » voulènt dire « viei dre » vo encaro « viei que lèvon la cresto », «  que fan entèndre sa voues ».

Lou counfinamen i avié belèu rauba soun gilet jaune à n'aquelo presidento d'assouciacioun !

 

E alor m'es vengu un flash mentau, coume un uiau risoulet, la vesenço, coume farfantello, d'aquelo presidento venènt à la televisioun em'un yellow submarine bord que di mot anglés utilisa de tris e de tras, n'en soun clafi li journau aro.

E zou, ai pres la draio de me demanda se soun snob, vo esnoubina, aqueli que parguejon soun S. U. V. davans lou show room  d'uno start up piei s'en van vers lou hub. En camin oublidan pas de s'arresta au drive piei de se pimpara emé lou make up.

Lou counfinamen a fa naisse uno nouvello flourisoun anglés-americano. A la radio se disié que li  pichoto man que courduron di masco fan obro de maker e an parla tambèn de fab lab ?? sus lou journau èro escri que nosti brave marin poumpié avien crea uno task force per derraba lou Covid dins li bastimen, li vehicule e sus lou matériau. Ai pièi descurbi lou fact checking emai lou contact tracing per counèisse e segui tout aqueli qu'an cousteja uno persouno pousitivo au Covid.

E, per supera vo courouna lou bèu tout, avèn lou cluster. Aquéu es lou mai bèu ! N'en avien la bouco pleno tout uno armado de coudoun que n'en couneissien pas ben la significacioun ; mai aquéli que la couneissien fasien la reviraduro en disent « foyer d'infection ». Fau dire que lou mot cluster, coume un camalioun, passejo dins touto meno d'estùdi estatistico e n'es pas especifi dis epidemìo enfeciouso.

Fau dire tambèn qu'aro i a plus ges de publicacioun scientifico en lengo franceso ; tout s'escri en anglés esclusivamen à l'encauso dou sant e sacra impact factor qu'es la glòri e la counsacracioun dou cercaire, lou repertòri de citacioun qu'eu es oujet (un de Marsiho l'a mai long que quasi touti lis autro, mai long que si long péu).

Es ti dounc na lou nouvèu patouas ?

Vo ! Sabes Magali, lou nouvèu patouas crèisse forço bèn, coume emé li jo vidéo de la jouinesso – e di jouine ben madur –, e lou coworking, e lou fooding ... E que dire de la matiniero saludacioun : «  comment ça va la life ? »

 

Me demando ço que n'en pensarié l'abat Grégoire !

« Es ti mai riche la lengo aguènt adoupta à fourro-bourro li neoulougismo americano-inglés ? »

« tout aquéu rambai es ti pas coume un virus rousigant lis estruturo de la lengo ? »

« Prouvençau-Francès meme batèsto » ?

 

Magali ! Aro qu'as de que chifra, te dirai : bye bye !!

 

 

Ai gès de jardin à licheta, gès de liume à culi, gès de marridos erbe à derraba ; ai just uno terrasso qu'es la fremo que l'escoubo ; l'a quauqui flour que soun pas miéune e que soun à la frèmo e qu'es à èlo de s'en óucupa, acò es lou reglamen .
Me reste à ana croumpa lou coumestible au Monoprix, qu'es just souto l'oustau . . .
O couquin de sort ! Ai manca d'óublida : nosti sortido "ativeta esportivo" e "footing" pèr faire lou tour de la bastisso . Tout acò, n'en fa, d'aventuro !
Es à dire qu'ai quàsi rèn à faire e rèn à counta, mai rèn de rèn !
 
Alor coume acò, que faire ?
L'a la télé : n'en a ben proun lou soir . . .
Poudriéu legi : acò me fatigo lis uei, emai emé la grosso lùpi que moun fiéu m'a fa presènt . .
 
Ai agu l'idèio d'escriéure en Prouvençau e aco es vengu moun biais de passa lou counfinamen
 
Quouro escrive, l'a lou Grand Trésor dóu Mestre qu'es toujours dubert sus lou coumpoutaire. Sus lou burèu, l'a moun Coupier, que m'arreste pas de vira li paje pèr cerca coumo se di un mot . De cop es tout justo pèr vérifica l'ourtougràfi o se l'a un acènt o noun.
Quouro n'en a un,  assagi de coumprendre de quéu cop va d'un caire e va pas de l'autro : acò es pas aisa, mai m'arrivo de me faire uno idèio . . .
Pode dire que me lève li bedelet . E pamens me fa plesi .
De tèms en tèms,  per pauva ma paure cabosso, vau veire la fremo que fa que rena : se plagne que siéu toujours emé moun Prouvençau e patin-coufin .
 
N'en a que fan soun jardin, d'autre que fan d'escourregudo dins soun rode, d'autre de bouti .
N'en a que legisson e que mandon is autre ço qu'an legi : semblo que se dounon pas tant de peno, qu'an poù de s'alassa . Iéu, pense tout simpletamen qu'es per faire parteja soun plesi emé lis autre .
Mi dous pichot conte, es parié : es coumo s'aviéu agu envijo de parteja, de bon cor, mi pastissarié emé mis ami .
Se n'en escrive d'autre e se pense que podon ana, bessai que vous li mandarai . Assajarai de faire que posquon estre mes entre touti li man
; acó es pas segu .
Fares la censuro .
 
Jorge

Bèn lou bonjour en touti,

Andrièu nous mando de dire ço qu'aven descubert deipièi la debuto dou coufinamen...... . De segur dins un relarg de 1 kiloumetre en rode de l'oustau...... . Ièu sieu sortido uno o dos fes dins la semano per ana coumpra quaucaren per manja. Lou magasin es à 5 minuto de moun oustau....mai ... qu'ai descubert....? 

Quaucaren d'espetaclous ; la neissènço dou printèms. Li proumiero flour touti pichoto coume li viouleto pièi li dènt de lioun d'un jaune coume un soulèu, li margarideto que fai de l'erbo un tapis blanc. E touti li fueio qu'aparèisson dins li aubre. A la debuto d'un verd  pale e que au debana di jour van deveni grando e bello. Li aubrihoun que flouri coume lou foursitia, lou lilas, e lis autri. Pièi vèn lou muguet,  li glaujòu, li roso e dins li campas li boutoun d'or, li gau-galin que soun realamen que de la gau. Fau parla tambèn di aucèu que canton o cridon tout lou jour en voulan à la recerco de manja èu e per nourri li pichot...... !  Lou sabe que la naturo au printems es forço bello, pamens aquest'annado ai agu lou tems de l'avaloura. 

Gardas vous bèn .

Poutoun Madaleno 

 

PEU DE LEBRE, PEU DE LAPIN

… PER UN COUROUNA

 

 

Lou courouna m'a ensarra la testo e lou covid a pas relarga li cenglo. Courouna ! Counfina ! E aro masca! Sian ben mounta ! Tout aqueli sujet fan que tourna : tres pichot tour e pièi revènon coume uno raganello jamai rengainado.

N'en ai moun proun e me crese que tu tambèn.

Chanjarian pas un pou d'aire pèr mièi alena ? Anan vèire un pou dou coustat de nostis ami le bèsti.

E per acoumença sabes qu aurié di « au mai counéisse lis ome, au mai m'agrado moun chin » ?

Hé ben fin finalo, iéu me n'enchau coume de l'as de pico qu l'a di bord que me sèmblo mai interessant saupre coume la Mirza vo lou Cador de la famiho tournarié la sentènci : « au mai …».

Vous agradarié pas, coume iéu, d'intra dins la pèu d'un animau e ousserva lis Ome (e li fremo !) ? Sarié ti pas un pantai de trio ! un pantai pounchounejant pèr un qu'a viscu qu'uno souleto vido.

 

Couquin ! Mai coume chausiriéu ma nouvello pèu ?

Intra dins la pèu d'un loup ?

Jèsu, Marìo ! Noun ! que sian de quasi clones !

Un ase ?

Noun, noun ! Qu'es astra per pourta mai e mai de cargo.

Un chivau ?

Encaro noun ! Que lou chivau fuguè coumproumes dins uno sourn'istòri poulitc'abracadabrantesco em'un que ié dison Pâris qu'aurié rauba 'no poulid'Eleno !

Belèu uno miolo ?

Couquin de sort noun ! Qu'aquelo oublido jamai un cop de nas e lou venjo d'un cop de pèd d'ase, un biais curious de moustra Pamperigousto au paure Tistet Védèno. Que d'uno poulido agenço de vouiage !

 

Alor ? Alor ?

Me dise que belèu sarié ben de moun goust lou tau, mai pas un tau ourdinàri. Es lou tau creten que m'agradarié, lou tau antico de la bel'isclo di Creto que fouligaudejavo dins lis òuliveto e que li jouine venien braveja dins di jo poupulàri. Venien i aganta li bano pèr faire de salto, lutz e double flip sus soun esquino. Devié estre un bèu espetacle mai un espetacle dangeirous. Belèu que  la sicoulougìo di jouine a gaire chanja, éli que fan li pièje cobriolo, encabran soun escoutèr vo pratican lis esport estrème.

I'a pas de dire, mai lou tau creten antico es de segur uno bello pèu que m'adus tambèn à pensa à n'aquel'istòri de dourmi dre d'un minoutaure, d'un Dedale, d'un Thésée, d'un'Ariano e d'un fiéu. Segur ! Em'aqueli jo éro ben eisa pèr li gre de grida au loup ! Dire que lou tau es un moustre, uno chimèro barbaro ! Dire que prenié chasqu'an uno rançoun insoufrable, que prenié la vido de forço jouine. Fuguè de segur un bon escampo per justifica uno Guerro de Civilisacioun, justifica la coulounisacioun de la Creto pièi empacha li jo taurin d'engaubia li jouine qu'aurié pouscu se rebela.

Vo ! Lou tau me remembro :

- que li « fake-news » venoun de mai luen que li guerro dou Gou Persico ;

- que d'istòri de dourmi dre coume lou fiéu d'Ariano vo lou Chivau de Troio, n'en es clafido l'Istòri dou mounde ;

- que li pouèto an pas toujour rasoun quouro soun coumplice coume dins l'Illiade.

Vo ! Pèr touti li pouderous, es coume pèr lis ome ourdinàri : « quouro volon tua lou chin soun pas avare pèr lou trata de maufatan, jura qu'a la ràbi vo destousca quaucarèn coume uno nouvello pèsto ... ».

Oh Maire de Dièu ! Vouliéu sourti de la mascarado mai me crese qu'ai pas sachu trouba la porto bord que li pouderous - qu'an belèu mai que d'uno courouno - s'avançon toujour masca e… e !!! e ??? ço que me fai chifra es qu'anan touti lou pourta aquéu ciferin de masco !

 

Gilbert

ISTORI COULOURADO

Qouro éro pichot lou mestre d'escolo - marca (vo estampiha) 4enco republico - disié "Franço es blu - blanc - rouge".

Aier la marrido pichoto finestro la pintavo de verd - d'aranje - de rouge ! Aquelo empego ! 

Me demandavo mounte avien pouscu trouba de pinturo dins lou counfinamen bord qu'avieu vist un "paure pintre que pintavo la porto d'un pàti em'un pincèu senso péu"... e que tambèn pintavo senso pinturo !

Vo aqueli que nous gouvernon soun de segur magician.

Pièi après qu'agué ben escouta coume se determinavo la coulour me disié que Marsiho poudié qu'estre rouge (maugrat aquéu doutour di péu long) mai qu'à zais e tout à l'entour deurié estre verd e qu'en mesclant lou rouge e lou verd an outengu d'aranje pèr lou despartamen di Bouco dou Rose.

Magician vous dise !

L'esplicavo à ma mouié e ié disié "Soun fort quand meme ! Aquelo de biciéucleto !"

Sabes ço que m'a repoundu ,

" Faudra la sourti de foro dou cafoucho que lou gouver te dounara 50 euro per la rebiha".

 

Amista moun bèu

Gilbert

C'était le lundi de Pâques. Le Président laissait entendre que les Senior auraient un horizon de déconfinement lointain, bien après le 11/05 et donc ce confinement sine die des senior dans mon genre m'a fait gamberger

On promet aux plus de 70 un confinement prolongé sans limite prévisible.

Alors comme je n'ai pas grand chose d'autre à penser j'ai eu envie de faire des vers sur le sujet. Et comme j'ai vu que la 3 programmait une émission sur BRASSENS j'ai voulu écrire un texte qui pourrait se plaquer sur une musique de ce Maître qui a enchanté notre jeunesse.

Et devinez l'air que j'ai choisi !. La Chanson pour l'Auvergnat ! Evidemment !

 

Elle est à vous cette chanson,

Vous les sachants qui sans façon

m'avez poussé vers l'isoloir

Sans réfléchir et sans prévoir

 

Puis vous avez craint le feu quand,

Les croquantes et les croquants

Que vous croyiez réanimés

S'éclipsaient sous votre nez !

 

Et maintenant pauvre de moi

Vous voulez protéger mon corps ;

Vous voulez m'enfermer encore,

Imaginant faire ma joie !

 

Et le jour où on sortira,

Tout ramollis, tout raplapla

On ne cherchera que le ciel

Ce rêve éternel

 

Et voilà. Entraînez vous les mélomanes,

Passez un moment près de Brassens, 

Et après je vous souhaite de "rêver doux"

Gilbert

Toujours mies ?  ar'es la nicoutino !

 

 

 

La nicoutino poudrié proutegi dou Covid 19 !

 L'avès pas aussi, coume iéu, lou 22 d'abrieu à la radio e tamben dins la pichoto fenestro ?

Vo ! Un proufessour di péu court afourtissié qu'an ousserva un noumbre (uno proupourcioun) de malaut d'aqueu marrit virus 5 fes mai pichot que previst (carcula, espera) dins la poupulacioun tubairo a respect  de - vo coumparado emé - la poupulacioun que tuba pas. Disié encaro que soun labo parisen de la Salpêtrière se va estudia l'efèt di patch di nicoutino.

 

Ausènt tale nouvello me demandavo coume esplica uno tant suto boulegadisso à l'entour d'aquelo moleculo bord que l'Erbo de Nicot es couneigudo tre lou siecle 16en que la Caterino de Medicis avié sougna soun fiéu em'aquelo planto. D'aqueu tems li mege teniè lou Taba per remèdi d'ùni mau de poumoun.

Tout-d'un-cop m'avisère qu'un autre proufessour, lou di péu long, nous avié tamben parla d'estatistico, de proupourcioun de malaut mai vo mens touca dou virus quour'eron sougna emé la chlourouquino. Fasié balin-balant dins ma testo ; nicoutino  chlourouquino ;  Paris Marsiho ; péu court  péu long ; Salpêtrière Timone …

Beu sujet pèr nouvello contro-verso d'autant mai que nicoutino e chlourouquino an la meme ourigino, que Taba e Quinquina venoun de la meme regioun dou mounde, li pais de civilisacioun pre-coloumbiano d'Americo. Tout aqueli que se dison « saberu » van nous counta d'istòri de countaminacioun, d'efèt anti-infecious terapéuti, d'agissenço de moleculo emé un recebedou … mai que sian d'entèndre ? Que sian de coumprene ?

 

Iéu voudriéu supera tale disputo. Galeja la contro-verso  sarié ti pas un boun biais per touca uno toco parié ?

D'abord remembra vous tout aqueli que mastegavon sa chico vo cinsavo lou Taba mòut dins soun nas. Vo ! Quour'ero pichot acò se fasié ... per lou plasé e per la santa. Tè vé se trovo que n'en parlavo, à la debuto de l'anado, em'un dentisto. Eu me disié, tout estouna, qu'avié jamai ausi dire que lou Taba sougnavo lou mau de dènt. Iéu tambèn fuguère force estouna ! Que d'un'ignourènci !

Ansin ! Remèdi à passa tems !

piei pouisoun i a gaire !

lou Taba tournarié ti mai remèdi ?

Nostradamus ! Ajudo ! Ajudo me grand mege de medecino e de cousino!

Vo ai besoun d'ajudo, bord qu'ai pas ben coumpres se lou Taba, sié ameiso la malautié, sié demeni la countaminacioun ; ço que sarié poussible se la tubèio aliuncho li countagious, coume li gest'embàrri. Sarié ti coume l'aiet ? D'ùni voudrien qu'aguèsse un poudé anti-covid mai soun luen d'en estre segur ; alor dison qu'alena un aiet balès fai gest'embàrri proupice pèr teni à distànci.

 

Aqui, aro crese que la nicoutino, en mai dou counfinamen, m'a desvaria. Sabe plus mounte ana !

E vaqui que m'arribe un noum dins l'espérit, lou de carriero Tubanèu !

Vai t'en saupre perque !

Beleu que l'envirounamen « tabassié » e li tubassiero qu'eron dins aquelo carriero avié un efèt anti-infecious vo anti-countaminacioun. Faudrié ti pas lou demanda à n'aqueli proufessour ? À n'aqueli saberu que fan un boucan terrible dins li journau, à la radio, facebou e que ne sabe ieu …

 

Gilbert Molénat

Osco à touti per li message e li teste toucant lou COVID 19. Pourta respect !
Iéu, siéu pas ispirado!!!
Mai, coquin de sort, despiei lou quatre de Mars , sian informa de l’epidemio ou de la pandémie per li Média (televesien e la telo-aragno), mai sabon pas coume aquéu Virus a raceja dins noste pais,!
E sens vous parla di message sus la telo-aragno ( internet),
n’en voulès?

encoumbramen de message . e fau li legi touti e touti li jour…..( dès - quinje) .
Aco ´s trop ! N’en poude plus!
Emé Abrieu, li festo soun arrivado :
- RAMPAU , aven segui la Benedicioun , en direit dou clouquié de catedrale d’Ais, e aven manja de cese.
- PASCO , aven segui , sus YOUTUBE en direit, la messo célébra per l’Archevesque.
Piei aven fa un bon repas tradiciounau emé li iou mimousa,l’agneu pascau ,lou fricot printanié, sens oublida li frago emé la chantilly……
Tout aco fa passa lou tems e lou tems a passa…
Sian dins la sieiseimo semano di counfinamen e sian ( iéu e mon ome) sourti de noste oustau très vo quatre fes per ana cerca mangiho.
De Segur, après lou vounge de Mai , coume se dit lou DECOUNFINAMEN, vai sembla uno endivo mal pignado,
pauvre de Iéu!!!!!!!!
Mai , Vesès aco sus moun balcon, li planto flourejon!
Es la RESPELIDO DU PRINTEMS e aco nous fa de ben !!!!!!

 

Andrée

Corona-virus , Counfinamen

 

Despièi lou 17 Mars, miejou sieù confina au Genêts, Camin de cruyes à Parricard.

Deuren ana camina emé li soci PBN au semafore bé de l’Aiglo proche La Ciotat e de segur la permenado a esta anulado.

 

Ieù , amouroso de la natura me sieù atala a neteja la partit aubore à l’entour de mon oustaou.

Rasteleja fueio, embranquiha aubre, founelage e aco durant tres semano , quatro ouro per giornado. Enfin toundre lou tapiero . Oggi la colo e la prado soun molto bello, jamai esta come aco mai ieù ai mal d’esquino despièi uno semano

Li aubre n’avien jamais vist aco e ieù ai tres semano per mi reposa.

                                                               Reinié

Lou couionovaris- 19 e terrible.

A l'oustau n'i plus rèn à tria , à ranjà à se debarassa.

Ai mis mi vieil abits ço que gardavo pèr noustalgio, de cousta,  pièi coume pouvès pas li bouta dins uno bouito communo pèr li douna, lis ai coupa en mourcèu en attendant si lou coufinamèn duro, de m'en servi per faire dou papapfar.

Ai tout classa meme li vis e li clavèu qu'avièu mis quarant'annado à mescla.

Ai regarda dins la farmacio e ai jita touti li remedo qu'ero plus bon.Reste rèn. Coumo vese plus lou mege es pas bèn gravo.

Ai fa lou vido dins lou garde-manje, es pas cresablo tout ce que pouven garda e manja après lou tems marca dessus, sans estre malato.

N'ia qu'uno causo que siès pas arriva à me débarassa es de ma cabelure qu'a gounfla de très ou quatro fès soun ourdinari

Aro penso, pèr m'occupa, de pinta li griffo de la catouno en rouge.

A se revèire.

 

Andrièu

Bonjour touti,

Lou covid 19 aquelo d'empega duro ...... .

Proumieramen fa de malaut, e subretout de mort, es serious, e piei tambèn nous a encoufina. E aquèu es pas facile, quauque s'un soun forço soulet, d'autri soun tout de loungo éme soun ome, o éme sa femo e coume a dis lou curat..... "tant per lou bon que per lou marrit".... ièu me n'estrafiche .... m'en vau dins moun jardin.

Segoundamen tout lou jour à la "télé" à la radiò li "media" coumton li malaut, li mort, aquèu que soun entra à l'espitau, aquèu que se passo dins lis autri païs...... . Mai ièu me n'estrafiche...... m'en vau dins moun jardin..... . 

Tresencamen per ana coumpra quaucaren per manja fau mestre lou masco ( per lis un es bèn , per lis autri nani ? ) e tambèn mestre de gant....  . Fau faire la co davans lou magasin belèu trento minuto piei fau, tournamai, faire la co à la caisso .....  . Ièu me n'estrafiche..... m'en vau dins moun jardin..... . 

Quatrencamen E piei e subretout podon pa canta, charra éme li copan, ièu pode pas faire rire éme moun yoga du rire, podon pas manja éme sa famiho, sis ami, faire la festo e acò meme mon jardin me lou douna pas.

Aquèu marrit moument passara e bèn lèu tout aco sara plus qu'uno marrido remembranço.

 

Vaqui mestre ço que pode dire sus aquèu que vide dins aqueli jour. subretout que vuié piòu, e pode pas ana dins moun jardin... . 

Prenès suen de vautre, touti. 

Poutoun Madaleno

Li dous Jousè pèr Jorge

L'a quauquis annado de tems, l'avié 2 Jousè à Gardano : un qu'éro lou capelan e l'autre que menavo un tassi . Lou capelan buvié d'aigo e jus un degou de vin per sa messo quoutidiano , pas mai . L'autre buvié que de vin, de pastagas e jamai d'aigo, fran un pichoun pau dins lou pastagas .

Mouriguèron touti dous lou memo jour . Fa que mountèron ensèn au cèu .

Fuguèron aculi per lou gran San Peire que li demandè à touti dous que venien faire àqui .

Lou proumié diguè : < Siou Joùsé, que menavo li Gardanen dins moun tassi mounte voulien ana . Aro siéu mort : voudriéu ben resta au Paradis émé vautre e touti li San . >

San Peire respoundeguè : <Siéguès lou benvengu, moun brave Joùsè ! > e un Angi venguè lou cerca .

 

Joùsè lou capelan se pensè < es pas mal-aisa d'entra au Paradis . . . >

Lou gran San Peire li revenguè : < E tu ? qu siés ? que vènes faire àqui ? >

Joùsè afourtiguè : < Siéu Jousè, lou capelan de Gardano ; es iéu que disiéu la messo dins la gleiso Santo-Mario à Gardano touti li jour que lou boun Diéu fa . Sarié uno grando joio per iéu se me recoumpènsias en me durbant la porto dou Paradis, moun bon San Peire . . . >

San Peire li rebriquè : < Entras pas coume acò au Paradis ! En esperant, vai un pau prega au Purgatòri . . . >

 

Lou pauvre Joùsé ero ensuca ! Agué la forço de persegui : < Avès aculi aquèu Joùsè que de longo ero empéga quouro menavo soun tassi ! E iéu, que disiéu la messo à cha matin, me voulès pas ? >

Lou gran San Peire, qu'èro pas countèn que Joùsè trove à dire, s'esclamè : < Quouro Joùsè menavo li Gardanen dins soun tassi, s'arrestavon pas de prega dins lou tassi ! E tu, sabès ço que fasien li Gardanen quouro fasiés ti sermoun ? Fasien que de dourmi ! ! ! Recoumpènse coume vole aquèli que fan prega lou Boun Diéu . E pas mai de resoun . . . >

Quouro fuguè au Purgatòri, Joùsé lou capelan s'encartè is escolo de Parlaren Gardano e d'Acantari d' A'zai per segui, per courrespoundènci, li cous especiau per faire de sermoun coume faù .

Les textes des confinés
Les textes des confinés

Qué disié ma grand ?

Ma grand s'ero encaro vivo dirié emé uno vos souspirouso "Que malur !"

Quant de tems l'aven entendu , que malur !

Pèr un drole voulié pas rèn dire . Au contre , li viei fasien ah, em'un souspir , e un èr de pensamen .Avien viscu uno, dos guero e de malur n'avien viscu .

Ma grand , nascudo dins lis anado 1870, après uno guero , savié tambien pèr ausi dire que mau-tems fugué pèr si gènt dins " l'autro guero ", un autre malastre . Mouco (ansin) ,dou malur n'en couneissié lou goust e la coulour .

Dins li souspir di viei passavon de segur la memori di touti li nafraduro ,li cop e li blessaduro , li doulour endurado tout au loung d'uno vido . Aro , sian dins uno marido passo , que diren desenant ?

Diren : fugué pas un tems pèr de festo , crese que s'en sian sourti perqué sian pas sourti .

Ana au supermercat .

L'i falié ana , coume faire ? Prene la masqueto (pichouno masco , ) li gant que l'i fau ana d'aisé em'aqueu virusse, vau mai enciso que piéta li grand mau se sougnon éme de grand remedi ) . Fau l'esfort avans d'intra de pensa à coume faudrié faire .

Ma tiero dins ma pocho , qu' aven pas besoun d'oublida quaucaren , sièu lesto , en avans .Aqui li sian , coumenço l'aventuro.. Dins lou magasin i a de gens éme de masco , d'autre n'an pas . Chascun assajo de pas enfeta l'autre , incredible! , aspeton qu'aguesse fini pèr avança , an pas "la fretta " coume dison lis Italian , es-ti que li gens an cambia ?

Semblo que soun pas quicha ( pressa ).Incredible ! pamens es verai, soun pas quicha . Pense : oublidès pas lou PQ que se n'aven pas ….. aro,de frut , aquelli que pode pas trouva enco de l'especié , de froumagi. .

Vous l'ai di avièu mès de gant , sabès aquelli gant tant fin coume metton li medecin , lis infiermié(iero) ,( es pas lou tems d'estre en malamagno emé elo, que bessai n'auren besoun d'elo ) .

Ah , li gant tant fin ! segur qu'an pas teni . Un se roumpè , coume faire éme la man senèstro ? ere tant à gamacha que se i avié un cameraman pèr n'en faire lou film ,ségur que farié un estrambord sus la tèlaragno , lou gant de la drecho ? uno vertadiero estrasso .

Aro ai fini , fau ana paga ; la queissiero m'esplico que fau pausa li croumpe à la debuto, coumo aco sian proun luen lis un dis autre . La queisiero , charmanto , veguen ma desgaubiaduro ( mal-aidrèisso ) me douno un autre gant , aquello empego ! pode pas leva l'un senso faire un malastre à l'autre qu'a ben vougu teni entié ,

En fin finalo ai reüssi à enfila l'uno sus l'estrasso de l'autro pèr ben proutegi ma man e coume avièu ben previst coume falié sourti la carto de pagamen es ana estra . De foro, de foro , que sian miès qu'aqui .

De foro m'avisere que li Prunus Japonicus avien flouri , belli que noun sai ; fugué un bèu moumen dins aquèllo primo tant pourrido que viven .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents