Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACANTARI

ACANTARI

Lou plesi de canta n'en Prouvençau


Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon

Publié par Chorale ACANTARI sur 22 Octobre 2019, 10:36am

Le 19 octobre 2019 nous visiterons Cavaillon.

 

Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité CavaillonLe 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité CavaillonLe 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité CavaillonLe 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon
Le 19 octobre 2019 nous avons visité Cavaillon

Patrimoine antique

Article détaillé : Liste des monuments historiques de Cavaillon.

Riche en vestiges archéologiques, la ville a livré l'entrée des anciens thermes romains dont on peut admirer les arcs d'intersection (du Ier siècle, déplacés au XIXe et remontés sur la place principale de la ville).

Article détaillé : Arc antique de Cavaillon.

Patrimoine médiéval et baroque

Parmi les édifices remarquables, il faut mentionner l'ancienne cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Véran du XIe siècle, et ses orgues56 ensemble des 2 tribunes d'orgue, 2 buffets d'orgue et partie instrumentale de l'orgue. Le bâtiment semble très sobre à l'extérieur du fait des remaniements successifs mais très riche à l'intérieur. Un très riche mobilier baroque classé orne les murs de l'édifice: tableaux de Nicolas Mignard et Pierre Mignard, retables recouverts de feuille d'or, sculptures de Jean-Ange Maucord, fresques reproduisant les décors médiévaux. C'est un site exceptionnel en cours de restauration pour la stabilisation de l'édifice et la redécouverte des décors se trouvant derrière les retables.

La chapelle d'ermitage (Chapelle Saint-Jacques du XIIe siècle), érigée au sommet d'une colline du même nom fut une étape de la route de Saint Jacques de Compostelle. Le lieu fut aussi un refuge pour ermite dont le plus connu est le Bienheureux César de Bus, fondateur dans la cité-Etat d'Avignon de la Congrégation des Pères de la Doctrine Chrétienne.

D'autres chapelles sont visibles comme la Chapelle Saint-Benoît de Cavaillon ou chapelle du Grand Couvent qui fut depuis la Révolution jusqu'à 1997 la Bibliothèque municipale et actuellement une salle d'exposition.

Le musée de l'hôtel-Dieu datant de 1755, il s'agit en fait de la chapelle de l'Hôpital et son corps d'entrée qui ont subi une canonnade lors de l'invasion de Cavaillon par les révolutionnaires français en janvier 1791, en témoigne un éclat de canon sur sa façade. Menacés de destruction au début du XXe siècle, la chapelle a été racheté par la famille Jouve, une famille très fortunée Cavaillonnaise qui avaient un instinct pour le patrimoine et la conservation des monuments, l'édifice a été transformé en musée archéologique.

La synagogue de Cavaillon, et son Mikvé57, fut construite au XVe, puis reconstruite XVIIIe siècle. C'est la deuxième synagogue la plus ancienne de France après la synagogue de Carpentras qui elle date du XIVe siècle. La synagogue de Cavaillon ne peut se dissocier de sa carrière c'est-à-dire une zone dans laquelle se massait des juifs qui ne pouvait aller ailleurs en raison des autorités comtadines qui toléraient les juifs dans le Comtat Venaissin mais qui ne souhaitaient pas un mélange avec la population. La carrière de Cavaillon est le seul quartier juif à subsister, les autres quartier juif du Comtat (L'Isle-sur-la-Sorgue, Carpentras, Pernes-les-Fontaines) et d'Avignon, ont tous été détruits entre le XIXe et le XXe siècle.

La colline Saint-Jacques58 offre une vue surplombant la ville. De son sommet, la vue porte jusqu'aux Monts de Vaucluse, au Luberon, à la chaîne des Alpilles, à la vallée de la Durance, au mont Ventoux et aux dentelles de Montmirail.

Un pont suspendu est construit en 183759 c'est le premier ouvrage d'art construit sur la Durance: de l'antiquité jusqu'à cette date c'était un bac qui permettait le franchissement de la Durance.

L'Hôtel d'Agar de Cavaillon est un hôtel particulier du XVe et XVIIIe siècle classé aux Monuments Historiques Privés. Il rassemble une collection historique muséale privée. L'Hôtel d'Agar est ouvert régulièrement au public.

"Au cœur de Cavaillon, l’hôtel d’Agar est bâti, comme la cathédrale Saint-Véran toute proche, sur les ruines de la ville romaine qui s’était développée au bas de la colline Saint Jacques. Les premiers éléments de ce qui sera l’hôtel d’Agar datent du XIIe siècle. Tel qu’il apparaît aujourd’hui, l’hôtel d’Agar comprend nombre d’éléments remarquables : tour gothique octogonale avec son escalier à vis et ses gargouilles, salles seizième et dix-septième ornées de plafonds peints – peut-être à l’occasion de la visite de François Ier dans la ville en 1537 – et de cheminées à décors de gypses, petite façade Louis XIV donnant sur la place Cabassole. En outre, l’hôtel dispose d’un merveilleux jardin, riche de multiples trésors, l’un des rares intra muros de Cavaillon. Et l’un des plus anciens puisqu’on relève des traces de jardin depuis au moins deux millénaires. Les archéologues sont donc à la fête : restes d’un temple hellénistique avec ses enduits peints, d’un temple de Mithra et, surtout, le fameux « trésor de Cavaillon », plus de 300 deniers d’argent en parfait état. Ce trésor a été découvert en 2010 et constitue le plus important découvert dans le Vaucluse."60

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents