Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACANTARI

ACANTARI

Lou plesi de canta n'en Prouvençau


Venez voir notre exposition de boutis à Marignane

Publié par Chorale ACANTARI sur 18 Février 2017, 17:14pm

Du 17 février au 3 mars :

Venez voir notre exposition de boutis et tissus provençaux

présentée conjointement

par l'association Acantari

et

l'association du musée des "Arts et Traditions Populaires, Albert Reynaud"

(rue Covet).

Venez voir notre exposition de boutis à Marignane

Le boutis est un travail à l'aiguille

originaire de Marseille,

qui consiste à assembler deux étoffes

en fin coton

en y brodant des motifs

que l'on met ensuite

en relief par un bourrage.

Pour plus d'information

Mais qu'est ce que le « boutis » ??

Cette broderie en relief consiste à introduire un fil de coton entre deux couches de batiste de coton ou de lin, réunies par de petits points avant ou de petits points de piqûre qui suivent le dessin fait sur la première étoffe. Quand tout les motifs sont piqués on retourne le tissus et sur l'envers , avec une aiguille à tapisserie on glisse le coton afin de donner le volume désiré.

Cette technique appelée « piqûre de Marseille ou broderie de Marseille » était réalisé par le corps des brodeurs de Marseille qui eurent le monopole du XIIIème siècle jusqu'en 1765.

Charles-Germain de St Aubin, brodeur de Louis XIV, parla de la broderie de Marseille dans son Art du Brodeur publié en 1770.

Cette broderie en relief a eu un très vif succès et les ateliers de Marseille exportèrent les pièces dans toutes les cours d'Europe et même dans les Iles.ce qui entraina les contrefaçons.

A partir de 1765 le corps des brodeurs de Marseille fut dissout et la piqûre de Marseille est « tombée dans le domaine public ».

La piqûre de Marseille devint beaucoup plus simple et pris le nom de broderie emboutie. Les volumes devinrent beaucoup plus imposants, on utilise le point avant (plus rapide et plus économique que le point de piqûre). Jusqu'à la première guerre mondiale cette technique fut utilisée par les femmes des pêcheurs d'anchois de Cassis et de La Ciotat ainsi que de petits artisans qui travaillaient pour la bourgeoisie marseillaise.

Cette broderie a disparue elle ne fut plus à la mode jusque vers la fin du XXème siècle , elle ressortie des armoires, des greniers et aujourd'hui elle est en train de reprendre sa place dans l'art textile.

Asso France Boutis

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents