les Vaudois

26€

La présente édition reprend et complète la précédente depuis longtemps épuisée. L'histoire des "vaudois", souvent confondue à tort avec celle des cathares, est une véritable épopée.

Vers 1170, un riche Lyonnais, Vaudès, décide d'appliquer l'Evangile à la lettre : il abandonne ses biens, les distribue aux pauvres et se met à prêcher. Des disciples, hommes et femmes ne tardent pas à le rejoindre. Les "Pauvres de Lyon" mènent une vie mendiante et, Bible en main, invitent chacun à faire pénitence.

Mais l'Eglise romaine, refusant aux laïcs le droit de prêcher, les contraint à la dispersion et à la clandestinité. Ils gagnent alors les campagnes et, pourchassés par l'Inquisition, s'étendent peu à peu en Dauphiné, Provence, Bourgogne, Alsace mais aussi en Italie, Suisse, Bohème, Brandebourg et Poméranie.

Pour survivre et rester en contact, les communautés de cette diaspora mettent au point une véritable organisation secrète. Contraintes au repliement, la prédication assurée par des prêcheurs itinérants et clandestins n'est plus tenue que dans les maisons amies.

Pendant des générations, les vaudois restèrent fidèles autant que possible à leur idéal évangélique. Refusant de se dissoudre dans l'assimilation, ils continuèrent à vivre leur foi d'une manière différente puis, finalement, se rallièrent à la Réforme au XVIe siècle. Première implantation protestante en Italie, c'est aussi le seul exemple de dissidence religieuse jusqu'à aube des Temps modernes.