Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACANTARI

ACANTARI

Lou plesi de canta n'en Prouvençau


Un Aix secret et coquin..

Publié par Chorale ACANTARI sur 15 Mars 2015, 17:39pm

Catégories : #manifestations

Ce 14 mars 2015,  Jean-Pierre Cassely nous a fait découvrir, avec humour, quelques secrets de notre Bel Aix.

Entre autres..

Les poils pubiens des atlantes de l'hôtel Maurel de Pontevès sur le cours Mirabeau.

Henriette, le grand amour aixois de Casanova,

Pauline Bonaparte et ses bains de lait d’ânesse,

Charles Trenet en prison à Aix,

Un souvenir de la prise de la Bastille dans les rues d'Aix,

Une rue interdite aux soldats américains,

et bien d'autres encore... sans compter ceux qui restent à découvrir !!!

Un Aix secret et coquin..
Un Aix secret et coquin..
Un Aix secret et coquin..
Un Aix secret et coquin..
Un Aix secret et coquin..
Un Aix secret et coquin..
Un Aix secret et coquin..

Hôtel de Villars : en bas du cours, 4 colonnes toscanes empiètent sur l'espace public en signe de puissance. Le blason de la famille sur l'imposte : un lion léopard (puissance, noblesse) et 3 éperons (famille de militaires). Fils du maréchal de Villars, le + grand guerrier de Louis XIV, le duc de Villars, gouverneur de Provence, était un humaniste, mais aussi un libertin et homosexuel ("l'ami de l'Homme et l'ami des hommes") maquillé et attifé comme une vieille femme. A offert la statue de son père qui se trouve dans l'escalier de l'Hôtel de Ville.

Le dus de Villars est cité par Voltaire dans "la Pucelle d'Orléans" Thibouville et Villars comparés à César et Nicomède (le roi de Bithynie). Cité par Casanova : " « Examinant son maintien et sa figure, j'ai cru de voir une femme de soixante et dix ans habillée en homme, maigre, décharnée qui dans sa jeunesse pouvait avoir été belle. Il avait les joues couperosées couvertes de rouge, les lèvres de carmin, les sourcils de noir, les dent postiches comme les cheveux collés à sa tête avec force pommade à l'ambre et un grand bouquet à sa plus haute boutonnière qui lui arrivait au menton."

 

 

Hôtel de MARIGNANE, Rue Mazarine, No 12 : Petit rappel historique de la création du quartier Mazarin. Les façades prestigieuses donnent sur le cours, derrière, écuries, communs. Les hôtels du 2e rang sont moins prestigieux. No 12, l'hôtel de Marignane est celui de la famille Covet (implantée au village de Marignane) Sur l'imposte une étoile rappelle le massif du même nom.

Histoire de Mirabeau qui apparaît au balcon pour compromettre Emilie. Rappel de qqes épisodes de la vie de Mirabeau. Publication de  "Erotika biblion"

 

Hôtel de FORBIN, crédit lyonnais : a abrité les amours de Pauline Borghèse, sœur de Bonaparte et du marquis de Forbin. Ils s'enfuient au château de la Mignarde (photo baignoire, bains de lait d'ânesse)

 

Hôtel de CARCES, 12 rue Emeric David : façade fin XVIe, portail rapporté XVIIIe, cours fenêtres à meneaux.

1660 : passage de Louis XIV à Aix. Là, logent les suivantes de la reine mère, et les nièces de Mazarin: Laure et Marie Mancini (anecdote : des plaisantins changent Carces en Garces).

 

Chapelle des Jésuites, angle rue Lacépède/ rue des Bretons : une affiche peinte en Anglais interdisant, à la Libération, l'accès rue des Bretons aux soldats. Cette rue abritait plusieurs bordels haut de gamme, fermés en 46 (loi Richard)

 

Hôtel de MONCLAR, ancienne prison, actuelle cour d'appel : Noria médiévale, mise au jour lors des travaux de requalification. Anecdote : Ch. Trenet y fut emprisonné en 1963 pdt 1 mois à la suite du scandale des ballets bleus (drague de 3 Allemands mineurs). Evocation du domaine des Esprits. Audition de la chanson : "l'abbé à l'harmonium" et d'un récit de J. Higelin racontant son séjour dans cette maison.

 

Hôtel BOYER d'EGUILLES/muséum : Architecture à "la parisienne" (cours devant).

Il a 2 petits-fils : l'un, Boyer d'Argens, XVIIIe sera invité par Frédéric II de Prusse (homo.),(avant d'accepter, il demande l'avis de Voltaire ds un courrier) ils deviendront très amis. Casanova raconte une soirée au château d'Eguilles avec les 2 petits-fils de B. d'E.

 

Pavillon de Vendôme : Amours du duc de Mercoeur et de la Belle du Canet.

Jean-Pierre Cassely notre guide est l'auteur de ce guide "Aix insolite et secrète", éditions Jonglez publié en 2009, réédité et enrichi en avril 2013. C'est la meilleure vente de livres sur Aix depuis et il se trouve en permanence en vitrine à la Librairie le Blason, 2, Rue Jacques de la Roque, et carrément exposé à la caisse à la Librairie de Provence, 31 Cours Mirabeau. La philosophie des guides Jonglez est de présenter des curiosités insolites et/ou méconnues mais toujours avec la possibilité de les voir, les visiter ou de les approcher.

.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents