Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ACANTARI

ACANTARI

Lou plesi de canta n'en Prouvençau


Une Aixoise descend de Frédéric Mistral..

Publié par Chorale ACANTARI sur 13 Octobre 2014, 08:10am

Catégories : #patrimoine

Félicie Athénaïse Ferréol

Gerard Baudin - Mistral Illustre et Méconnu

A la question souvent posée : "Mistral a-t-il eu des enfants ?» régulièrement la réponse est : "non !» D'ailleurs, à un journaliste l'interrogeant sur le sujet, le poète, qui avait passé soixante ans, répondit avec ce doux regard plein de malice : non, pas encore. En fait, il en est tout autre...
Certainement par respect de la Loi et vis-à-vis de madame Mistral alors toujours vivante, cette page sentimentale de la vie de Mistral est restée longtemps cachée dans les biographies, principalement dans celles parues autour de 1930. Toutefois, pour qui savait tendre l'oreille, cette relation amoureuse de Mistral, se disait confidentiellement. Le voile est vraiment tombé par Magali Aillaud et Luc Antonini, dans leur ouvrage : Un Parfum de Sud, page divulguée depuis, dans divers journaux.

Athénaïse Férréol vit le jour à Avignon (carpentras sur l'acte de naissance de Marius), mais sa date de naissance n'est pas connue. Commerçante, elle décédait à Aix en Provence le 13 juillet 1881. Magali Aillaud et Luc Antonini rapportent qu'Athénaïse fut placée comme bonne chez François Mistral, père du futur poète. Frédéric fut attiré par cette belle et nouvelle servante. Mais là, ces amours prennent une autre forme. De leur passion, naissait, à Maillane, un garçon : Marius-Antoine. Pas question de parler mariage; Marius-Antoine sera Férréol et non, Mistral.

Mais l'étude généalogique appelle quelques interrogations.
Les auteurs notent la naissance de Marius Antoine Coriolan, de son nom, le 29 juillet 1859.
L'enfant fut déclaré, reconnu par sa mère, en présence de Bénoni Poullinet, géomètre, l'un des deux frères de la mère de Frédéric, seulement le 30 décembre 1869 à Maillane. Pourquoi avoir attendu 10 ans pour déclarer la naissance de l'enfant ?
Pour naître fin juillet 1859, l'enfant a été conçu en novembre 1858. Mais à cette époque, Frédéric ne vivait plus au Mas du Juge, mais dans la petite maison au centre du village de Maillane, avec sa mère. Le père de Frédéric était décédé, depuis le 4 septembre 1855. Le mas était alors la propriété de Louis, demi-frère de Frédéric. En l'occurrence, la rencontre entre Frédéric et Athénaïse ne put avoir lieu comme elle est décrite.
Autres interrogations : en 1859, Frédéric avait 29 ans, donc il était majeur. Quelle autorité pouvait lui interdire un mariage ? 1859 est aussi l'année de sa gloire naissante avec la parution de Mirèio dès février 1859. Cela devait-il influencer un refus de mariage et un refus de paternité ?
Toutefois, on apprend que Frédéric Mistral, plus tard, finança les études de Marius Antoine Coriolan Férréol. En 1904, Professeur de rhétorique au lycée, monsieur Ferréol habitait alors 39, Traverse Saint-Pierre. Il devenait ensuite directeur général des Ecoles et conseiller d'arrondissement d'Aix, ville où il décédait, le 13 juin 1940.
Le 18 juin 1922, Maillane inaugurait son monument aux morts en l'honneur de ses nombreux enfants tombés lors de la Grande Guerre, monument réalisé par l'Avignonnais Henri Endignoux. Marius-Antoine Férréol, invité à la cérémonie, lut en français, un poème de sa composition. Donc, Mistral a eu un enfant naturel

Une Aixoise descend de Frédéric Mistral..
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents