Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ACANTARI

ACANTARI

Lou plesi de canta n'en Prouvençau


La Provence de Thyde Monnier : La vallée du Gapeau

Publié par Chorale ACANTARI sur 14 Octobre 2013, 10:22am

Catégories : #patrimoine

                   Mathilde Monnier dite Thyde, naît à Marseille au 36, rue de Rome, où son père est commerçant. Elle a une personnalité originale et rebelle, due à ses deux mariages.

                    Elle estime que la domination du mari dans le ménage met l'épouse sous l'éteignoir. De ses deux expériences conjugales, elle tire une conclusion nettement féministe, proclamant la nécessité d'une libération qui commence par la libération sexuelle. Deux de ses livres défendent cette position. Leurs titres sont significatifs :

                   De l'homme à la femme et La dernière esclave. Elle se marie en 1910 avec Maurice Pourchier. Le couple s'installe à Allauch, village provençal situé à 12 km du centre-ville de Marseille, en 1915 à Canton Rouge, où elle vit jusqu'à son divorce. Elle obtient sa première récompense littéraire en 1906 pour un sonnet à Mistral. Elle collabore à diverses revues. Elle publie Cette vieille romance en 1924, Mon bel été en 1926. Elle obtient le prix de la poésie libre pour une plaquette Or moi, bateau perdu en 1936 et fait ses débuts de romancière la même année avec La Rue Courte dont l'action se déroule au vieux village d'Allauch.

 

                       Son œuvre la plus connue est le roman-cycle intitulé Les Desmichels, dont un des sept volumes, Nans le berger, reçoit le prix de La Guilde du Livre en 1941 ; il fera d'ailleurs l’objet d’une adaptation télévisée. Thyde Monnier écrit également de nombreux essais, des mémoires, Moi, en quatre tomes et une pièce de théâtre. Plusieurs distinctions lui sont décernées, notamment le prix Victor-Margueritte et le Prix de l'Académie française.

                     Sollicitée pour succéder à Colette à l'Académie Goncourt, elle refuse, préférant rester à Nice, où elle meurt le 18 janvier 1967. Un Grand Prix Thyde Monnier est désormais décerné depuis 1975 par la Société des gens de lettres lors de sa cession d'automne. A propos des "Desmichels", je vous donne les noms des sept tomes : Tome I : Grand Cap, 1937, Tome II : Le pain des pauvres, 1938, Tome III: Nans le berger, 1942, Tome IV : La demoiselle, 1944, Tome V : Travaux, 1945, Tome VI : Le figuier stérile, 1947, Tome VII : Les Forces vives, 1948.

Source Biographie de Thyde Monnier établie par Colette Comba et reprise sur le site de Wikipédia

La Provence de Thyde Monnier : La vallée du Gapeau
La Provence de Thyde Monnier : La vallée du Gapeau
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents